L’Egarée – Donato Carrisi

EGAREE COUV OK

Un labyrinthe secret
plongé dans l’obscurité.
Un bourreau qui y enferme ses proies.
Une victime qui parvient à s’en échapper,
mais sans le moindre souvenir.

Un effroyable combat
pour retrouver la mémoire,
et une enquête à hauts risques
pour traquer celui qui continue
à agir dans l’ombre…

Enfin le troisième volet de la trilogie de Donato Carrisi, le maître du thriller italien. Après « Le Chuchoteur » qui fut un excellent thriller, « L’écorchée » qui m’a plutôt déçu, voilà le retour en grâce de l’auteur avec « L’Egarée ».

Je dois dire que ce roman est pour moi le thriller parfait. Il est très efficace. Il vous alpague dès la première page pour ne vous lâcher qu’au dénouement final. Le suspense et la tension sont très présents dans cet opus. L’idée du labyrinthe est excellente !

J’ai eu beaucoup d’empathie pour la femme victime du labyrinthe qui va passer par toutes les émotions. Le bourreau qu’elle ne voit jamais est machiavélique.

Lorsqu’elle parvient à s’échapper, la femme n’a plus aucun souvenir. Elle doit absolument recouvrer la mémoire pour aider les enquêteurs et pour elle-même. En effet, le bourreau est toujours dans la nature et pourrait revenir s’occuper d’elle définitivement.

« L’Egarée » n’est pas vraiment une suite du « Chuchoteur ». On peut le lire sans avoir lu les précédents livres de l’auteur. Mais les ayant lus, je dois dire que cela m’a rappelé des personnages et des lieux déjà vus. C’est un plus !

La galerie de personnages rencontrés est originale. La recherche du ou des coupables en remontant grâce à des indices est ingénieusement orchestrée par l’auteur. On est pris eu jeu afin de reconstituer ce puzzle.

D’autres victimes seront peut-être sacrifiées si l’enquête n’aboutie pas assez vite. Bienvenue dans le tunnel de l’horreur ! N’ayez pas peur… Personne ne peut vous entendre.

Bravo à Donato Carrisi pour cet excellent thriller qui est pour moi un chef-d’œuvre. Un vrai coup de cœur ! A lire absolument et sans délai.

coup-de-coeur_violet

Sortie : 3 octobre 2018

Éditeur : Calmann Lévy Noir

Genre : Thriller

Donato-Carrisi PHOTO

BIOGRAPHIE

Donato Carrisi est un romancier, journaliste, dramaturge et scénariste italien, auteur de roman policier.

Juriste de formation, spécialisé en criminologie et sciences du comportement, il délaisse la pratique du droit en 1999 pour se tourner vers l’écriture de scénarios. Il est l’auteur d’une thèse sur Luigi Chiatti, le « monstre de Foligno », un tueur en série italien.

« Le Chuchoteur » (Il suggeritore, 2009), son premier roman, s’est vendu en France à plus de 300 000 exemplaires, a été traduit dans vingt pays et a remporté plusieurs prix littéraires, dont le prix SNCF du polar européen 2011 et le prix des lecteur Livre de Poche 2011.
Après « La fille dans le brouillard » (La ragazza nella nebbia, 2015), un thriller un peu plus classique, Donato Carrisi, renoue avec la série mettant en scène ses enquêteurs Marcus et Sandra dans « Tenebra Roma » (Il maestro delle ombre, 2016).

Dynamique du Chaos – Ghislain Gilberti

gilberti dynamique du chaos

« Dynamique du Chaos » de Ghislain Gilberti, mon premier livre de cet auteur. Un roman noir inspiré de sa vie passée. Un vrai choc et une histoire palpitante !

Ce roman est sans filtre : la chute libre d’un homme sur fond de drogues, de sexe, d’abus en tout genre et l’amour passionnel, irrationnel, d’un homme pour une femme. Une aventure radicale et romanesque.

J’ai adoré ce bouquin qui sort des sentiers battus. Ce roman est violent mais il est aussi parsemé de poésie. Le style est brut, direct et l’intrigue est unique. On voit que l’auteur a mis ses tripes sur la table. Et cela donne un chef d’œuvre !

« Dynamique du chaos » de Ghislain Gilberti. Un choc littéraire autobiographique ! A lire absolument !

4ème de couverture

Gys, un jeune homme au passé agité, va jusqu’à l’impensable pour oublier sa séparation. Rapidement, il cède à l’ivresse nerveuse des transgressions aux côtés de ses trois amis de la  » Génération Nada  » : avec eux, il écumera bars et clubs de tous les excès, traquant le chaos qui lui permettra de mieux voir le monde. Il ignore qu’au loin, un train fou fonce déjà sur lui. Le monstre d’acier s’appelle Séverine.

Dynamique du Chaos fait l’effet d’un coup de tonnerre lors de sa mise en ligne sur Internet en 2007, avec plus de 100 000 téléchargements et un torrent de commentaires de lecteurs jetés à corps perdus dans cette aventure radicale. En 2017, il est publié pour la première fois sans censure et en édition papier.

Biographie

gilberti photo2

Ghislain Gilberti, écrivain belfortain, est auteur de romans noirs, de poésie contemporaine, d’essais et parolier pour plusieurs groupes ( Malevolentia, The Fall of Time, Fuck an Angel, De Lys, Arnaud D). Il va puiser dans les replis les plus sombres du corps social pour en tirer la matière qu’il injecte dans ses textes.

– « Dynamique du chaos » (2008), son premier roman, a été publié en ligne et rencontré un vif succès. C’est un roman viral qu’il est possible de télécharger gratuitement et qui circule partout sur la toile.

– « Le Festin du Serpent » (2013) est son premier roman a être publié par les éditions Anne Carrière et Pocket (2015). Ce roman a remporté le Grand prix des Lecteurs France Bleu 2013, le Prix Découverte Polar Pourpre 2013 et était finaliste pour le prix du meilleur Polar Francophone (2013).

– « Le Baptême des Ténèbres » (2014) Toujours aux Editions Anne Carrière, sortie nationale le 2 octobre. et La Mécanique Générale en poche (2017). Récompense : Lion d’or du meilleur roman français 2015.

– « Le Bal des Ardentes », sortie en début d’année (2015) aux éditions Anne Carrière et Pocket pour le format poche.

– « Dynamique du Chaos » version intégrale non censurée aux éditions Ring (2017)

– « Dernière Sortie pour Wonderland » (2017) aux éditions Ring.

– « Sa Majesté des Ombres » (2018) aux éditions Ring. 

Toute la vérité – Karen Cleveland

toute la vérité 

« Toute la vérité » de Karen Cleveland, collection La Bête noire, est un thriller psychologique passionnant sur fond d’espionnage. Il vous tiendra en haleine jusqu’à la fin. Connaît-on vraiment ses proches ? Comme dit la couverture du livre : Mari parfait, parfait menteur ?

L’histoire…

Dix ans de mariage, quatre enfants. Elle pensait connaître son mari mieux que personne. Elle avait tort.

Malgré un travail passionnant qui l’empêche de passer du temps avec ses enfants et un prêt immobilier exorbitant, Vivian Miller est comblée par sa vie de famille : quelles que soient les difficultés, elle sait qu’elle peut toujours compter sur Matt, son mari, pour l’épauler.

En tant qu’analyste du contre-renseignement à la CIA, division Russie, Vivian a la lourde tâche de débusquer des agents dormants infiltrés sur le territoire américain. Un jour, elle tombe sur un dossier compromettant son époux. Toutes ses certitudes sont ébranlées, sa vie devient mensonge. Elle devra faire un choix impossible : défendre son pays… ou sa famille.

Ce que j’en pense…

Je dois admettre que ce thriller psychologique est extrêmement bien construit. Nous sommes plongés au cœur de la vie de Vivian Miller, analyste à la CIA, qui doit faire face à un dilemme : être fidèle à son pays ou protéger sa famille.

La photo du mari de Vivian, Matt, apparaît dans une recherche qu’elle effectue à la CIA pour cibler les agents dormants russes. Que va-t-elle faire ? Doit-elle le dénoncer ou taire sa découverte ? De cette réponse va dépendre l’avenir de sa famille et sa carrière.

Vivian va devoir réfléchir aux conséquences de ses actions. Son mari, Matt, l’épaule à sa manière. Qui est-il ? Un manipulateur, un menteur ? Pourquoi influence-t-il tous les choix de la famille ?

Des flash-back réguliers nous éclairent sur la vie de Vivian. Nous remontons le temps jusqu’à sa rencontre avec son futur mari. Les temps forts de sa vie lui reviennent en mémoire, notamment la naissance de ses enfants qu’elle adore et qu’elle protège comme une louve.

Toutes ces réflexions permettront à Vivian de faire des choix difficiles. Mais ces choix seront-ils les bons ? Où tout cela va la mener ? Dans quel engrenage va-t-elle mettre les doigts ?

Je n’en dirais pas plus pour vous laisser savourer cette intrigue au scénario machiavélique ! Comme Vivian, vous allez passer par toutes les émotions face aux évènements futurs : la joie, la peine, le doute, la colère, la peur…

L’auteure, Karen Cleveland, sait bâtir une histoire que ses lecteurs ne pourront pas lâcher avant son dénouement. Trop de tension, de suspense, de doute vous ferons tourner les pages à vitesse grand V !

En conclusion, je dirais que j’ai passé un très bon moment de suspense avec cette famille hors du commun. Ce thriller sur fond d’espionnage est une réussite !

Toute la vérité – Karen Cleveland –Éditions Robert Laffont – Sortie : 25 janvier 2018

Âmes sœurs – John Maars

ames soeurs photo

Je dois dire que ce thriller m’a bluffé par le thème qu’il aborde : trouver l’âme sœur grâce à un test ADN – ainsi que par son scénario très imaginatif. Du grand art ! Cet excellent livre « Âmes sœurs », de John Marrs, est publié chez Hugo Thriller.

L’histoire…

Un simple test ADN suffit désormais pour vous permettre de trouver celui ou celle qui partage avec vous « le » gêne, celui qui indique que vous êtes faits l’un pour l’autre. Dans le monde entier, des millions d’individus passent le test. Parmi eux, Jade, Mandy, Nick, Christopher et Ellis.

Chacun croit avoir enfin trouvé son Binôme, le grand amour qui l’accompagnera jusqu’à la fin de ses jours. Sans se douter qu’un piège vient de se refermer sur eux et que pour certains, la fin arrivera beaucoup plus vite que prévu. Car les assassins ont aussi une âme sœur.

Ce que j’en pense…

J’ai adoré ce thriller au scénario original avec beaucoup de rebondissements ! Même si l’un des protagonistes est un tueur en série, c’est au final très secondaire. L’intrigue englobe tous les protagonistes de cette histoire.

Chacun des personnages a adressé un prélèvement de son ADN à la société « Mariez Vos ADN » afin de trouver son « binôme » ou son âme sœur. Pour avoir les coordonnées de celui ou celle qui est fait pour eux, ils doivent payer la somme de 9.90 dollars. Et l’aventure commence !

Les évènements à venir ne seront pas de tout repos pour nos héros que sont Jade, Mandy, Nick, Christopher et Ellis. Ceux-ci vont ouvrir une boîte de Pandore qui va faire exploser leur quotidien et leurs projets bien établis. Les règles vont changer : toutes et tous devront s’adapter.

Des chapitres courts pour chaque héros ou héroïnes de notre histoire. Avec un cliffhanger à la fin ! Vous allez tourner frénétiquement les pages pour connaître la suite. Beaucoup d’amour et d’humour dans ce livre. Et du suspense !

Les personnages sont criants de vérité ! Leurs actions et leurs réactions face aux évènements qui leur arrivent sont surprenantes. Ils sont tous attachants et l’on est en empathie avec eux. Plus vous avancez dans cette histoire et plus cette intrigue s’emballe ! Les twists sont imprévisibles. Le trouble et le doute s’installe.

Les personnages ne sont plus maîtres de leur vie, ils subissent les évènements ! Les 100 dernières pages nous apportent un final éblouissant avec un suspense d’enfer ! Le lecteur en prend plein la vue. Un thème génial plein de surprises !

Trouver l’âme sœur grâce à l’ADN ne sera peut-être pas longtemps une fiction. Serons-nous toujours les maîtres de nos destins ? Un sujet magistralement traité par John Marrs. Une lecture addictive et un coup de cœur !

Âmes sœurs – John Marrs – Éditions Hugo Thriller – Sortie : 1 février 2018

coup-de-coeur_violet

L’Appel du néant – Maxime Chattam

chattam1

Tueur en série…

Traque infernale.

Médecine légale.

Services secrets….

Terrorisme.

La victoire du Mal est-elle inéluctable ?

Ce thriller va détruire vos nuits et hanter vos jours.

C’est le troisième volet mettant en scène le personnage de Ludivine Vancker après la conjuration primitive et la patience du diable.

Ce que j’en pense…

Il y a deux parties dans ce livre.

La première partie nous présente un tueur en série en action et l’enquête qui va suivre. Cette partie est très prenante et addictive. Pour moi la plus réussie. J’ai aimé retrouver le style de l’auteur au meilleur de sa forme.

Le personnage de Ludivine Vancker est particulièrement bien travaillé. Sa personnalité est multiple, avec ses doutes sur une vie normale et équilibrée, son caractère bien trempé. C’est une profileuse hors pair. Elle va devoir faire face à de nombreuses épreuves durant cette intrigue. Va-t-elle tenir le choc ?

La seconde partie du livre est axée sur le terrorisme. C’est un sujet d’actualité et la France a eu sa part d’horreur et de désolation sur son sol ces dernières années. Je vous laisse découvrir seuls le déroulement de l’histoire.

Enfin, Maxime Chattam arrive à relier les deux parties et relance la machine. La traque continue avec diverses pistes explorées. Je dois dire que cette seconde partie m’a moins convaincu et était moins surprenante.

Par contre, le final est de toute beauté et l’auteur a su me surprendre encore. Bravo pour cette épilogue bluffante et inattendue !

Pour conclure, je dirais que j’ai aimé la plume de Maxime Chattam mais que son livre m’a laissé sur ma faim. Un avis mitigé, certes, mais un bon thriller quand même. A vous de vous faire votre avis !

L’appel du néant – éditions Albin Michel – Sortie : 8 novembre 2017

Biographie

photo maxime chattam

©Jean-François Robert

Maxime Chattam est né le 19 février 1976 à Herblay, dans le Val-d’Oise, à Paris.

Maxime Chattam et Maxime Williams sont des pseudonymes de Maxime Guy Sylvain Drouot, romancier français, spécialisé dans le roman policier.

Au cours de son enfance, il fait de fréquents séjours aux États-Unis: sa première destination en 1987 est Portland dans l’Oregon, ville qui lui inspirera son premier roman. Rêvant d’abord d’être comédien, il suit le Cours Simon, devient figurant dans un spectacle de Robert Hossein et joue dans plusieurs téléfilms.

Il fait plusieurs petits boulots pendant plus de deux ans et reprend ses études de Lettres modernes. Il écrit « Le cinquième règne » à cette époque puis fin 1999, devient vendeur de romans policiers à la FNAC. « Le Cinquième règne » est publié bien plus tard, en 2003, sous le pseudonyme de Maxime Williams.

Il suit une formation en criminologie pendant un an à l’Université de Saint-Denis. Durant cette année, il apprend les rudiments de la psychologie criminelle, de la police technique et scientifique et de la médecine légale.

Toujours libraire, il consacre ses week-ends à son projet de thriller. Il rédige « L’âme du mal » en 2001, qui est publié l’année suivante chez Michel Lafon. Signé du pseudonyme de « Chattam », en référence à une petite ville de Louisiane, le livre crée la surprise et conquiert rapidement un public. Ce roman devient le premier volet de la « Trilogie du mal, » suivi de « In Tenebris » (2003) et « Maléfices » (2004).

Marié à l’animatrice Faustine Bollaert depuis 2012, il est père d’une fille née en 2013 et d’un garçon né en 2015.

 

Tension extrême – Sylvain Forge

tension extreme livre

L’histoire…

Aux limites du virtuel et de la réalité, les nouvelles technologies conduisent parfois à la folie ! Des cyberattaques paralysent la PJ de Nantes, infiltrent l’intimité des policiers et cernent une ville où le moindre objet connecté peut devenir une arme mortelle.

Alors que les victimes s’accumulent, une jeune commissaire à peine sortie de l’école et son adjointe issue du « 36 » affrontent ensemble un ennemi invisible. Toutes les polices spécialisées seront mobilisées pour neutraliser la nouvelle menace de la science complice du crime.

Ce que j’en pense…

J’ai déjà lu des polars de Sylvain Forge tels que : « Un parfum de soufre » ou « Pire que le mal ». Ces polars m’avaient plu par leur intrigue, leur suspense. Et bien je dois dire qu’avec « Tension extrême », l’auteur frappe fort ! Ce polar high tech est une tuerie ! Pas de temps mort ! Pas une page inutile ! Place à l’efficacité !

J’ai été agréablement surpris par le rythme rapide de l’intrigue digne d’un thriller et par la technologie high tech omniprésente. Grâce à l’informatique et ses programmes ou virus, des hackers sont capables de planter toutes les bases de données informatiques de la PJ de Nantes. Et même plus !

Mais je vous laisse découvrir l’ampleur de la menace réelle qui plane sur nous tous dès lors que nous possédons des appareils connectés comme des smartphones, portables, tablettes… Si un appareil chez vous est relié à internet par un capteur quel qu’il soit, vous êtes en mesure d’être espionné ! Big Brother vous observe et ce n’est pas de la science-fiction ! Bienvenue au 21ème siècle !

Sylvain Forge mérite son prix du Quai des Orfèvres 2018. Son style s’est affiné avec le temps. Et ce polar va à 100 à l’heure ! Toutes mes félicitations à l’auteur ! Et vous mes amis, précipitez-vous sur ce polar high tech ! Vous ne le regretterez pas, parole de lecteur !

Prix du Quai des orfèvres 2018 ~ Éditions Fayard ~  Sortie Poche : 15 novembre 2017

Olivier Norek – Entre deux mondes

olivier norek livre

Avec « Entre deux mondes », aux éditions Michel Lafon, Olivier Norek nous offre un récit poignant qui oscille entre espoir et désespoir. Une immersion dans la « Jungle » de Calais, deux mois avant la décision de son démantèlement. Un livre dont on ne sort pas indemne.

4ème de Couv’

« Adam a découvert en France un endroit où l’on peut tuer sans conséquences. »

Ce que j’en pense…

J’ai d’abord été déçu de ne pas retrouver Victor Coste, notre capitaine du SRPJ du 93 et le héros de « Code 93 », « Territoires » et « Surtensions », trois polars que j’ai adoré.

Olivier Norek aime prendre des risques et nous offre un focus sur un autre thème : la vie des migrants dans la « Jungle » de Calais, avec d’autres flics et d’autres personnages. Et il s’en sort très bien, son livre est une réussite.

L’auteur nous ouvre les yeux sur ces hommes, ces femmes et ces enfants qui fuient leurs pays en guerre pour rester en vie. Il nous fait vivre la réalité des conditions de traversée de la méditerranée des migrants, entassés dans des embarcations de fortune surchargées.

Les survivants de ce périple de plusieurs milliers de kilomètres échouent à Calais, en France, dans une zone appelée la « Jungle ». C’est une zone de non-droit où la police ne s’aventure pas. Ces migrants sont au moins 10 000 personnes à vivre au jour le jour. Vous découvrirez leurs conditions de vie.

De prime abord, ce n’est pas un sujet qui m’attire pour une lecture. Mais je dois avouer que ce livre d’Olivier Norek m’a très vite happé. J’ai plongé dans cet univers qu’est la « Jungle » de Calais que l’on croit connaître par les reportages télévisés. Mais la vérité qu’on nous montre n’est que la surface des choses et non la réalité de vie de ces hommes et de ces femmes.

La force de ce livre est qu’il nous fait vivre de l’intérieur le parcours de plusieurs migrants. Cela nous les rend attachants et l’on se trouve très vite en empathie avec eux. Et l’on veut savoir s’ils vont s’en sortir et ainsi avoir une chance de gagner le pays de leur rêve.

Plus vous avancez dans cette histoire, plus la tension est palpable. Personne n’est à l’abri de rien. Un crime va être commis. Mais comment retrouver l’assassin ?

Vous allez rencontrer deux flics que tout semble opposer : un français, Bastien Miller, tout juste muté du commissariat de Bordeaux à celui de Calais et Adam Sarkis, un flic syrien, un migrant récemment arrivé dans la « Jungle » de Calais, à la recherche de sa femme et de sa fille. Ceux-ci vont devenir amis.

Vous ferez surtout la connaissance d’un jeune garçon soudanais, Kilani, un être qui a déjà beaucoup souffert dans sa prime jeunesse. Je suis sûr que vous l’aimerez très vite.

L’équipe de flics du commissariat de Calais est aussi intéressante à découvrir. Ce sont des hommes et des femmes qui côtoient les migrants quotidiennement. Ces policiers, qui ont une famille, font leur travail le mieux possible en essayant de rester humains. Ils ont en grande partie les mains liées et ne font qu’appliquer les ordres de l’État français. Cela est souvent frustrant et vous découvrirez pourquoi.

Pour l’écriture de ce roman, Olivier Norek est allé voir sur place les conditions de vie des migrants dans cette « Jungle » de Calais. Il a interrogé des hommes et des femmes ayant connu les horreurs de la guerre qui ont accepté de se livrer. Il a parlé avec des bénévoles humanitaires, des flics de Calais, des Renseignements et des journalistes.

Ce roman inclassable d’Olivier Norek ne pourra vous laisser indifférent. Une fois refermé, il vous laissera au cœur une empreinte indélébile. Et vous vous souviendrez longtemps du personnage d’Adam et du jeune Kilani.

coup-de-coeur_violet

Biographie

NOREK_7a9e5fe41648afe8197916c8d64ce043Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche de la Sous-Direction de la Police Judiciaire (SDPJ) en Seine Saint-Denis (93).

Après deux ans dans l’humanitaire, il devient gardien de la paix à Aubervilliers, puis rejoint la PJ au service financier, puis au groupe de nuit chargé des braquages, homicides et agressions.

Après avoir réussi le concours de lieutenant, il choisit Bobigny au sein du SDPJ 93, à la section enquêtes et recherches (agressions sexuelles, enlèvement avec demande de rançon, cambriolage impliquant un coffre-fort…).

Il écrit quelques textes et participe en 2011 à un concours de nouvelles. Il décide de se mettre en disponibilité pour écrire son premier roman « Code 93 », un polar réaliste qui nous plonge dans le quotidien des policiers en Seine-Saint-Denis.

« Territoires », présenté en exclusivité à l’occasion du 6ème Festival International des Littératures Policières de Toulouse Polars du Sud, est la suite de « Code 93 ». Son 3ème livre, « Surtensions », paraît en 2016. Il obtient le prix du polar européen du magazine Le Point.

Il a travaillé à l’écriture de la sixième saison d’Engrenages. Les droits de ses romans sont déjà acquis en vue d’être portés à la télévision pour y être déclinés en série.

Pas de printemps pour Éli – Sandrine Roy

lynwood miller t2

L’histoire…

Lynwood Miller, le retour ! Le beau mais ténébreux ex-GI coule le parfait amour avec la jeune, belle mais très curieuse Éli. Tous deux profitent béatement des douceurs de l’été pyrénéen lorsqu’un coup de téléphone vient rompre cette quiétude : le père de Lynwood est décédé. L’ancien membre des forces spéciales américaines va devoir retourner au Texas pour l’enterrement.

Il va lui falloir aussi révéler à ce qui reste de sa famille qu’il n’est pas mort depuis vingt ans ! Sa fiancée est, bien sûr, du voyage. Tout juste arrivé dans le ranch familial pour les obsèques, le couple découvre que des truands font pression sur James, le frère de Lynwood, qui doit juger – et condamner – un redoutable trafiquant de drogue…

Chantage, assassinat, enlèvement, poursuites, massacre, rien ne manque à cette nouvelle aventure de Lynwood Miller au pays des cow-boys et… du gaz de schiste !

Il faudra toute la détermination et les compétences particulières de l’ancien soldat et les pouvoirs quelque peu stupéfiants d’Éli pour sauver leurs proches des agissements de la pègre. Suspense, amour, rebondissements et pouvoirs extraordinaires garantis.

Ce que j’en pense…

Après avoir adoré le premier roman de Sandrine Roy « Lynwood Miller » paru en 2016 (chronique ici), je me suis plongé avec envie dans « Pas de printemps pour Éli », la suite des aventures de Lynwood Miller.

Attention ! De mon point de vue, il faut absolument avoir lu le roman précédent pour apprécier cette suite à sa juste valeur. Les relations que tissent Lynwood et Éli sont la conséquence du sauvetage in-extrémis d’Éli par Lynwood dans le premier tome.

J’ai été heureux de retrouver aussi Simon, l’ami de Lynwood, un cyber-informaticien qui est d’une aide précieuse dans les enquêtes de l’ex-GI. Sa vie personnelle évolue dans ce second opus et c’est très bien.

Dans cette suite, j’en ai appris plus sur le passé de Lynwood, aussi bien du point de vue professionnel que personnel. Cela le rend plus humain et attachant. Les retrouvailles avec son frère sont touchantes.

De nouvelles révélations sur Éli m’ont scotché et un peu inquiété… Je vous en laisse la surprise. Car Éli est forte et faible à la fois. Mais c’est une battante !

J’ai bien aimé l’emprise psychologique qu’Éli réussie à avoir sur Lynwood. Elle arrive toujours à ses fins. Cela m’a offert des moments de rire et d’émotions.

De nouveaux pouvoirs ou facultés d’Éli vont se révéler très utiles dans cette enquête ou des truands font pression sur James, le frère de Lynwood. Que de ressources chez cette jeune femme !

Comme James habite dans un ranch du Texas, il y a un élevage de chevaux et des cow-boys. J’ai adoré cette parenthèse poétique apportée par l’auteure. Un très beau moment gravé dans ma mémoire…

Bienvenue dans un roman policier mais pas que… L’amour et le fantastique sont aussi au rendez-vous pour notre plus grand plaisir !

Sandrine Roy nous offre un récit captivant qui mêle drame familial, histoire d’amour et enquête policière. Tout se fond harmonieusement pour notre plus grande joie.

Sandrine Roy a su créer un univers original plein de fantaisie. L’écriture de l’auteure est fluide et légère, hors du temps. Elle sait nous dépayser en nous menant vers de nouveaux horizons.

Merci à l’auteure pour ces instants magiques. Si vous souhaitez vous détendre, laissez-vous séduire par Lynwood Miller. Vous ne le regretterez pas, parole de lecteur !

(Thriller – Editions Lajouanie – 245 pages –Sortie broché: 15 septembre 2017)

 

Biographie

Sandrine Roy 1

Sandrine Roy est née à Bordeaux. Elle vit à Montauban où elle supporte l’équipe de rugby. Elle travaille dans un collège. Elle a commencé à écrire dès qu’elle a su tenir un stylo et est une grande lectrice, elle adore ses collègues de plume dont Sam Millar, Fred Vargas, Pierre Lemaitre…

 En 2016, Sandrine Roy nous offre son premier roman « Lynwood Miller ». En 2017, « Pas de printemps pour Eli » est le deuxième épisode des aventures de Lynwood Miller. Merci aux éditions Lajouanie pour la découverte de cette auteure.

LE VIDE – Patrick Senécal

le vide 1

L’histoire…

Pierre Sauvé. À l’orée de la quarantaine, veuf, père d’une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, il enquête sur un quadruple meurtre qui toutes les apparences d’un crime passionnel.

Frédéric Ferland. Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu’il ne voit guère, il cherche depuis des années l’excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu’il a toujours trouvée terne. Psychologue, il exerce sa profession dans la ville de Saint-Bruno.

Maxime Lavoie. Trente-sept ans, célibataire, idéaliste… et milliardaire. Il y a deux ans, il a quitté ses fonctions de président de Lavoie inc. pour devenir le producteur et l’animateur de Vivre au Max, l’émission de télé-réalité la plus controversée de l’heure… mais aussi la plus populaire.

Trois hommes différents, trois existences que tout sépare. Or, contre toute attente, leurs chemins se croiseront bientôt et leur vie en sera bouleversée à jamais. Tout comme celle de milliers de gens… tout comme la vôtre !

UN THRILLER PUISSANT ET PERCUTANT !

Patrick Senécal nous offre un thriller de 736 pages qui se lit à vitesse grand V ! Les chapitres sont volontairement dans le désordre pour maintenir un suspense jusqu’à la fin. Et quel final ! Je vous laisse la surprise !

L’émission de télé-réalité n’est qu’un prétexte pour aller le plus loin possible dans les rêves et les fantasmes des participants et les téléspectateurs en sont les voyeurs.

Mais l’histoire principale se joue dans le parcours de vie de Max Lavoie avec ses expériences et interrogations. Il s’est forgé une philosophie de vie qu’il essaie d’appliquer au jour le jour.

La vie personnelle de Frédéric Ferland, psychologue, n’est pas facile tous les jours. Celui-ci sera partie prenante dans cette intrigue. Il croisera la route de max et du flic Pierre Sauvé.

Pierre Sauvé est Sergent à la police de Drummondville. Il va enquêter sur des meurtres violents qui le forceront à s’interroger sur les participants de cette tuerie. Qui sont-ils et quelles sont leurs motivations ?

Mais cette intrigue va beaucoup plus loin qu’une simple enquête pour meurtre et vous le découvrirez bien assez tôt. La première partie du livre est assez conventionnelle mais ça ne va pas durer. L’histoire va s’épaissir et se complexifiée rapidement.

Plus vous avancerez dans ce livre, plus vous chercherez à savoir la suite et les motivations de chacun des protagonistes. Le suspense et la tension psychologique vont monter crescendo. Les évènements qui se succèderont vous surprendront et le dénouement final vous scotchera !

Ce roman noir du Québécois Patrick Senécal est extrêmement bien construit et le final est glaçant ! Après avoir lu « Aliss » et « Hell.com » du même auteur, je considère « Le Vide » comme son meilleur livre.

( Thriller – Fleuve éditions – 736 pages – Sortie Poche : 11 mai 2017 – Sortie broché : 12 novembre 2015 )

coup-de-coeur_violet

BIOGRAPHIE

Patrick-Senecal_9515Né au Québec en 1967, Patrick Senécal a ouvert une voie à part dans le monde du thriller. Il s’est ainsi acquis un public fidèle au Canada, où ses livres sont des best-sellers.

Un succès couronné en France du Prix Masterton du meilleur roman fantastique pour Sur le seuil, et au Canada du Prix Boréal du meilleur livre pour Aliss, son troisième roman publié chez Fleuve Éditions, après Le Vide (2015) et Hell.com (2016).

Le tricycle rouge – Vincent Hauuy

le tricycle 3d
Sortie : le 18 mai 2017

« Le tricycle rouge », aux éditions Hugo Thriller, est le premier roman de Vincent Hauuy vivant au Canada.

Le prologue pose les bases d’une histoire avec divers personnages et un fameux tricycle rouge. J’ai pensé avoir rapidement une réponse mais je me suis fourvoyé. J’ai été embarqué dans une intrigue complexe avec de multiples rebondissements. Le livre est construit comme un puzzle qui ne livre son mystère qu’à la dernière pièce posée.

L’histoire…

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière.

Mais une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt.

Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Ce que j’en pense…

J’ai aimé suivre le parcours et l’histoire de Noah Wallace qui est appelé par son ex-collègue Steve Raymond pour résoudre une affaire de meurtre. Ce Noah est profileur et doit trouver l’identité du serial killer qui sévit aujourd’hui au Canada. Ce meurtre suit un rituel déjà vu sur des crimes passés.

L’inspecteur Bernard Tremblay et Clémence, une profileuse surdouée, arrivent en renfort sur l’enquête. En effet, des meurtres atroces sont perpétrés au Québec.

Noah se cherche car il souffre d’amnésie concernant son enfance. Par contre, il est un peu mentaliste et possède certaines capacités hors normes. Noah Wallace n’est pas là par hasard. Des messages du serial killer lui sont directement adressés sur les scènes de crime. Mais qui signifient ces messages ?

Dans un deuxième temps, nous suivons Sophie Lavallée, une journaliste qui tient un blog sur des histoires obscures ou inexpliquées. Elle essaie de rassembler des preuves solides appuyant ses propos. Elle enquête sur la disparition d’un journaliste dans les années 1970, Edgard Trout.

Ces deux enquêtes vont se croisées et Sophie Lavallée va rencontrer Noah Wallace. Celle-ci aura des révélations à lui faire qui feront avancer l’enquête. Mais Sophie va déterrer des preuves qui vont la mettre en danger de mort. Quelle est cette affaire qui mérite d’être étouffée et cachée aux yeux du monde ?

Les personnages de Noah, Clémence et Sophie sont attachants et j’ai eu peur pour eux. Ils vont devoir affronter de multiples menaces durant leur quête de la vérité. Et cela jusqu’au final.

L’auteur, Vincent Hauuy, pour un premier roman maîtrise son  intrigue d’une main de maître. Il sait insuffler sa dose de suspense et de révélations sur les 500 pages de ce thriller. Pas de temps mort, des chapitres courts et des noms sibyllins. Bravo pour ce thriller complexe mais addictif !