De bonnes raisons de mourir – Morgan Audic

morgan audic photo

« De bonnes raisons de mourir » de Morgan Audic est un thriller spécial. Déjà par le choix du lieu où il se déroule : Tchernobyl en Ukraine, lieu de l’explosion du 4ème réacteur de la centrale nucléaire en 1986 qui a tué par ses radiations de nombreuses personnes dont des ouvriers et des pompiers. D’ailleurs, 33 ans après, la zone autour de la centrale de Tchernobyl est toujours hautement radioactive sur plusieurs kilomètres carrés. En 1986, des villages ont été évacués et des habitants sont partis en laissant leurs biens sur place.

Cette « zone interdite » autour de la centrale est fermée par des barbelés et l’entrée est gardée par des militaires. Malgré ça, de nombreux trafics ont lieu aujourd’hui dans cette zone radioactive contrôlée en partie par des groupes mafieux. Ce thriller est spécial aussi par le fait qu’il nous informe que les pays européens ne sont pas forcément à l’abri des dérives du commerce clandestin ukrainien ou russe et que notre santé pourrait en pâtir.

L’histoire débute à Pripiat, un village proche de Tchernobyl. On retrouve un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment. Deux enquêteurs, un ukrainien et un russe, vont devoir résoudre ce meurtre. Ces deux hommes ont des motivations différentes et enquêtent en solo. Vous rencontrerez aussi une femme ornithologue qui a créé une ONG qui mesure l’impact des radiations sur la faune et la flore dans la zone interdite. Tous ces personnages ont un passé intéressant qui nous fait comprendre un peu mieux la vie actuelle en Ukraine et en Russie.

Le rythme de ce thriller est moyen. Ne vous attendez pas à tourner les pages à toute vitesse. Le climat qui s’installe permet de comprendre la réalité du terrain et la vie des protagonistes. On suit alternativement l’enquête du flic ukrainien et du russe. Des femmes sont présentes dans ce récit et apportent leur aide précieuse à l’enquête.

Le suspense monte crescendo au fur et à mesure des découvertes de chacun. L’hostilité des ukrainiens face aux russes envahisseurs est très bien expliquée. Vous croiserez aussi des groupuscules d’extrême droite peu sympathiques. Nos amis enquêteurs auront fort à faire pour que la vérité sur ce crime soit connue. D’ailleurs, d’autres meurtres vont être commis par un tueur qui signe ces crimes d’une hirondelle empaillée. Pourquoi ces meurtres dans une ville jusqu’à présent si tranquille ?

J’ai aimé ce thriller qui commence lentement et qui s’emballe dans les 100 dernières pages. J’ai appris beaucoup de choses dans ce livre. Notamment le fait que la santé des gens des villages alentours et de leurs enfants est extrêmement préoccupante malgré qu’ils soient situés dans des zones décrétées sans risques. Et nous sommes mis en danger par les politiques ukrainienne et russe qui continuent à faire fonctionner aujourd’hui de très anciennes centrales nucléaires faute de moyens pour en construire de nouvelles.

Merci à Morgan Audic de m’avoir ouvert les yeux sur une Ukraine peu connue et pourtant très proche de nous géographiquement. L’intrigue est très agréable et très bien menée. De nombreux rebondissements ponctuent cette fiction. J’ai été berné plusieurs fois dans cette enquête. Le dénouement final est excellent. Ce thriller est intelligent, divertissant et admirablement construit. A découvrir ! 

De bonnes raisons de mourir – Morgan Audic– Sortie 2 mai 2019 – Albin Michel– 496 pages

Les Marcheurs – Frédéric Mars

dav

9 septembre, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz McGeary, les deux agents chargés de l’enquête, doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe.

Ne lisez pas la 4ème de couverture si vous souhaitez ne pas être spoiler de 200 pages. Celle-ci en dévoile trop et c’est dommage pour une partie du suspense.

Les Marcheurs de Frédéric Mars est un thriller de plus de 700 pages, mais rassurez-vous, ça se lit très vite. La mise en place de l’histoire et la présentation des différents protagonistes s’étend sur environ 70 pages. Après ça, ce thriller s’emballe à une vitesse folle. L’adrénaline et la tension montent chapitres après chapitres pour ne plus s’arrêter avant la fin. C’est une lecture très addictive et pleine de rebondissements.

Les personnages sont très attachants ou antipathiques. J’ai aimé suivre Sam Pollack, flic à New York, en difficulté avec sa fille Grace en pleine crise d’adolescence. C’est un homme qui vit désormais seul et qui adore sa fille.

De même, Liz McGeary est une personnalité très complexe. Cette femme a réussie de brillantes études et occupe un poste très élevé au Homeland Security. Pour cette enquête, elle a également autorité sur le FBI. Sa mission nécessite de gros moyens d’investigation.  Elle a mis sa vie privée entre parenthèses et privilégie son travail.

Comme cette attaque terroriste s’est produite sur le sol américain, le président des Etats-Unis Stanley Cooper est aux premières loges pour gérer cette crise. Il est accompagné de conseillés qui défendent quelquefois des intérêts personnels. Une nouvelle élection présidentielle approche et certains ont déjà choisi leur camp.

J’ai adoré être au cœur du pouvoir américain et voir les rivalités ou les alliances de chacun. J’ai mieux compris le rôle des divers organismes de sécurité de la nation : NSA, FBI, Homeland Security, PEOC… La guerre entre services existe aussi aux USA.

Le rythme de ce thriller est fou ! Il ne connaît pas le mode pause. J’ai eu l’impression d’être monté dans un train lancé à pleine vitesse sans savoir s’il pourra s’arrêter à temps et éviter une catastrophe. Mon cœur s’est emballé en voyant l’humanité désœuvrée face à un tel fléau. Comment arrêter cette hécatombe mortelle ? Qui est derrière tout cela ? Quels sont les cerveaux d’une telle opération ?

Les événements malheureux qui arrivent à Sam ou Liz durant cette enquête m’ont harponné le cœur. J’étais en empathie totale avec eux. Et vous le serez aussi.

Frédéric Mars a construit un thriller intelligent, sous haute tension et très actuel, qui peut parler à tout le monde. J’espère sincèrement que cette fiction ne deviendra jamais réalité. Ce livre est un vrai coup de cœur. Je suivrai désormais cet auteur au talent indéniable.

Les Marcheurs – Frédéric Mars – Sortie 26 avril 2018 – La mécanique générale – 719 pages

Le Manufacturier – Mattias Köping

manufacturierphoto

Je dois avouer que j’ai beaucoup aimé la lecture du « Manufacturier » écrit par Mattias Köping. Ce thriller mêle plusieurs intrigues.

Vous avez l’histoire de Milovan qui cherche à savoir qui a tué sa famille en 1991 alors qu’il n’avait que 10 ans lors du conflit serbo-croate. Milovan a été recueilli par un grand-oncle de son père en France qui l’a adopté. Milovan va demander de l’aide à Irena Ilic, une avocate de l’ONG Dignité et Justice.

Parallèlement, le capitaine de police Vladimir Radiche cherche à infiltrer le réseau de Zakaria Khaledzaoui pour le faire tomber. Zakaria est soupçonné de gérer le business de la drogue et du proxénétisme au Havre.

Et je vous laisse découvrir les activités du Manufacturier, un personnage énigmatique et plein de ressources. Ne lisez pas la 4ème de couverture si vous voulez conserver le plaisir de découvrir les événements au fur et à mesure.

Ce thriller commence très fort avec les interrogatoires musclés du capitaine Radiche à la brigade des Stups. J’ai suivi avec plaisir le parcours de Milovan qui veut retrouver les assassins de sa famille. C’est son obsession et il ira jusqu’à bout.

J’ai été touché par le passé tourmenté de l’avocate Irena Ilic. Celle-ci traîne ses blessures et ses fêlures psychologiques depuis des années sans pouvoir les oublier. Elle survie grâce au combat qu’elle mène : retrouver tous les responsables de massacres perpétrés durant le terrible conflit yougoslave pour les traduire devant une cour de justice. En effet, beaucoup d’entre eux sont encore libres car protégés ou tombés dans l’anonymat.

Durant cette enquête, j’ai appris des faits inconnus pour moi. Les conflits entre serbes et croates ne sont pas si simples à comprendre. Il y a eu des bourreaux dans les deux camps et les idées extrémistes en sont la cause. Ce roman m’a éclairé l’esprit.

Ce thriller est intelligent et extrêmement addictif. C’est un roman haletant et sous tension constante. Les chapitres courts défilent rapidement passants d’un personnage à l’autre. On entre dans les pensées intimes de Milovan, Irina, Vladimir Radiche et du Manufacturier. J’aime beaucoup le style de l’auteur qui fait très bien passer les émotions.

Pour moi, ce thriller est magistralement orchestré. Une œuvre inoubliable qui restera gravée longtemps dans ma mémoire. Une vraie claque et un coup de coeur !

Le Manufacturier –  Mattias Köping – Sortie le 25 octobre 2018 – RING – 548 pages