LUCA – Franck Thilliez

lucaphoto_ok

Existe-t-il encore un jardin secret que nous ne livrions pas aux machines ?

Quel point commun peut on trouver entre :

  • Un couple qui souhaite avoir un enfant et qui a recourt à une GPA clandestine,
  • Un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée en pleine forêt,
  • Le contenu d’une lettre qui annonce le pire.

Rassurez-vous, ce que vous venez de lire ne concerne que les premières pages de ce polar haletant. Vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Accrochez-vous bien à votre canapé ! La tension va monter crescendo pour ne plus redescendre avant la fin !

Franck Thilliez m’a bluffé, je vous l’avoue, avec cette intrigue complexe. « LUCA » est dans la même veine que son polar « Sharko » mais avec des thèmes différents. Les principaux sujets abordés sont la génétique, l’intelligence artificielle, le transhumanisme et les réseaux sociaux.

J’ai découvert des univers inconnus dans ce polar addictif et instructif. J’ai été heureux de retrouvé l’équipe du commandant Sharko avec Lucie Hennebelle, Nicolas Bellanger et une nouvelle recrue Audra Spick. Ces héros ont des failles qui les rendent plus humains. Mais leurs fragilités peuvent devenir leur pire ennemi intérieur.

Dès le prologue, j’ai été happé par le suspense de l’histoire. Ensuite, une avalanche événements surprenants m’a pris à la gorge. La tension était palpable. Les chapitres défilaient au rythme des enquêtes très différentes menées de front par l’équipe de Sharko. Les kilomètres s’accumulaient entre Paris et d’autres lieux.

Pour comprendre certains faits, les indices ne suffisent pas. Il faut beaucoup d’intuition et de réflexion. Il faut identifier ses ennemis et ne pas tomber dans leurs pièges. Si la mort se rapproche, il faut être plus intelligent et surtout plus réactif.

Le style de Franck Thilliez est excellentissime ! Je me suis délecté de chaque phrase ciselée avec les mots les plus justes. Chaque page était un régal pour moi ce qui est très rare dans un livre. J’étais tiraillé dans ma lecture entre avancer rapidement dans l’intrigue ou me laisser porter par les mots. J’ai dégusté ce polar et j’ai adoré !

« LUCA » est un coup de cœur pour moi et son auteur s’est surpassé avec ce nouveau roman. On appelle cela le talent ou le génie littéraire.

LUCA – Franck Thilliez – Sortie le 2 mai 2019 – Fleuve éditions – 552 pages

LE VIDE – Patrick Senécal

le vide 1

L’histoire…

Pierre Sauvé. À l’orée de la quarantaine, veuf, père d’une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, il enquête sur un quadruple meurtre qui toutes les apparences d’un crime passionnel.

Frédéric Ferland. Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu’il ne voit guère, il cherche depuis des années l’excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu’il a toujours trouvée terne. Psychologue, il exerce sa profession dans la ville de Saint-Bruno.

Maxime Lavoie. Trente-sept ans, célibataire, idéaliste… et milliardaire. Il y a deux ans, il a quitté ses fonctions de président de Lavoie inc. pour devenir le producteur et l’animateur de Vivre au Max, l’émission de télé-réalité la plus controversée de l’heure… mais aussi la plus populaire.

Trois hommes différents, trois existences que tout sépare. Or, contre toute attente, leurs chemins se croiseront bientôt et leur vie en sera bouleversée à jamais. Tout comme celle de milliers de gens… tout comme la vôtre !

UN THRILLER PUISSANT ET PERCUTANT !

Patrick Senécal nous offre un thriller de 736 pages qui se lit à vitesse grand V ! Les chapitres sont volontairement dans le désordre pour maintenir un suspense jusqu’à la fin. Et quel final ! Je vous laisse la surprise !

L’émission de télé-réalité n’est qu’un prétexte pour aller le plus loin possible dans les rêves et les fantasmes des participants et les téléspectateurs en sont les voyeurs.

Mais l’histoire principale se joue dans le parcours de vie de Max Lavoie avec ses expériences et interrogations. Il s’est forgé une philosophie de vie qu’il essaie d’appliquer au jour le jour.

La vie personnelle de Frédéric Ferland, psychologue, n’est pas facile tous les jours. Celui-ci sera partie prenante dans cette intrigue. Il croisera la route de max et du flic Pierre Sauvé.

Pierre Sauvé est Sergent à la police de Drummondville. Il va enquêter sur des meurtres violents qui le forceront à s’interroger sur les participants de cette tuerie. Qui sont-ils et quelles sont leurs motivations ?

Mais cette intrigue va beaucoup plus loin qu’une simple enquête pour meurtre et vous le découvrirez bien assez tôt. La première partie du livre est assez conventionnelle mais ça ne va pas durer. L’histoire va s’épaissir et se complexifiée rapidement.

Plus vous avancerez dans ce livre, plus vous chercherez à savoir la suite et les motivations de chacun des protagonistes. Le suspense et la tension psychologique vont monter crescendo. Les évènements qui se succèderont vous surprendront et le dénouement final vous scotchera !

Ce roman noir du Québécois Patrick Senécal est extrêmement bien construit et le final est glaçant ! Après avoir lu « Aliss » et « Hell.com » du même auteur, je considère « Le Vide » comme son meilleur livre.

( Thriller – Fleuve éditions – 736 pages – Sortie Poche : 11 mai 2017 – Sortie broché : 12 novembre 2015 )

coup-de-coeur_violet

BIOGRAPHIE

Patrick-Senecal_9515Né au Québec en 1967, Patrick Senécal a ouvert une voie à part dans le monde du thriller. Il s’est ainsi acquis un public fidèle au Canada, où ses livres sont des best-sellers.

Un succès couronné en France du Prix Masterton du meilleur roman fantastique pour Sur le seuil, et au Canada du Prix Boréal du meilleur livre pour Aliss, son troisième roman publié chez Fleuve Éditions, après Le Vide (2015) et Hell.com (2016).

Aliss – Patrick Senécal

aliss1
Sortie : le 11 mai 2017

C’est avec « Aliss » de Patrick Senécal que je découvre l’univers de l’auteur. Je tiens à remercier Fleuve éditions d’avoir publié ce roman particulièrement réussi. Patrick Senécal revisite l’histoire d’Alice aux pays des merveilles dans une version contemporaine, initiatique et gothique. Âmes sensibles s’abstenir !

Un roman initiatique sulfureux

Je dois dire que ce roman m’a scotché ! J’ai tout de suite aimé le personnage d’Alice, adolescente intelligente mais rebelle, s’ennuyant, se rêvant un autre avenir que celui déjà tracé dans sa ville de province. Alice décide de partir à Montréal avec ses économies pour pouvoir vivre intensément sa vie et se faire ses propres expériences. Par un concours de circonstances, Alice débarque dans un quartier où vivent des individus pour le moins excentriques. Elle change son prénom en « Aliss » synonyme pour elle d’une nouvelle naissance.

Aliss fait la rencontre d’individus bizarres dans son quartier ou dans des clubs. Ceux-ci sont adeptes de diverses pratiques ou plaisirs comme la drogue, le strip-tease, le sexe, le sadomasochisme voire la torture. Certaines choses choquent la conscience d’Aliss qui trouve que ces personnes dépassent les limites. Beaucoup de ces gens gravitent autour du Palais de la Reine Rouge que convoite la jeune Aliss. Celle-ci souhaite absolument trouver le moyen d’entrer dans ce Palais très privé.

Aliss se fait vite des amis qui l’aident dans sa quête. Elle change de métier, franchie des étapes nécessaires pour se rapprocher de son but. Mais Aliss se questionne sur son futur et est en recherche de réponses. Qui pourra réellement l’aider ?

Ce parcours initiatique d’Aliss se laisse lire avec plaisir et peur mêlés. Celle-ci prend des risques qui ne sont pas sans conséquences. Jusqu’où ira-t-elle ? Ce voyage sera-t-il sans retour ?

Les personnages féminins m’ont beaucoup plu car ils possèdent des caractères forts. Ces femmes exercent un pouvoir sur leurs semblables, que ce soit la dénommée Andromaque ou La Reine Rouge. Les hommes dans ce roman ne sont que des serviteurs ou des gens accros à leurs fantasmes.

Malgré tout ce que traverse Aliss, on est obligé d’être en empathie avec elle. C’est une héroïne des temps modernes qui vie des aventures hors-normes. L’auteur, Patrick Senécal, sait nous embarquer dans son histoire et nous tenir en haleine jusqu’à la fin.

Ayant bien aimé ce conte moderne, je suis prêt à récidiver et à lire d’autres œuvres de Patrick Senécal comme « Le Vide » ou « Hell.com ». Et vous, chez lecteurs, oserez-vous basculer de l’autre côté du miroir en lisant les aventures d’Aliss ?

4ème de Couv’

Alice a dix-huit ans. Curieuse, intelligente et fonceuse, elle décide un jour de quitter sa province pour s’installer à Montréal. La métropole. La ville de tous les possibles.

À son arrivée, suite à une rencontre inattendue, Alice débarque dans un quartier peuplé d’excentriques. Comme Charles, mathématicien dandy et tourmenté ; Verrue, fumeur de joints et amateur de chansons populaires ; Andromaque, poétesse et tenancière d’un club de strip-tease un peu  » spécial  » ; ou les inquiétants Bone et Chair, fascinés par la torture.Alice mord la vie à pleines dents, prête à tout pour entrer dans le mystérieux Palais, où les hôtes privilégiés de la Reine Rouge se réunissent pour laisser libre cours à leurs fantasmes les plus extravagants, ou les plus cruels…

BIOGRAPHIE

Patrick-Senecal_9515Né au Québec en 1967, Patrick Senécal a ouvert une voie à part dans le monde du thriller. Il s’est ainsi acquis un public fidèle au Canada, où ses livres sont des best-sellers.

Un succès couronné en France du Prix Masterton du meilleur roman fantastique pour Sur le seuil, et au Canada du Prix Boréal du meilleur livre pour Aliss, son troisième roman publié chez Fleuve Éditions, après Le Vide (2015) et Hell.com (2016).

Sharko – Franck Thilliez

sharko2017
Sortie : le 11 mai 2017

Merci à Franck Thilliez de trouver de nouvelles idées pour ces polars ou thrillers qui nous permettent à la fois de nous évader et d’enrichir notre savoir sur des thèmes sociétaux, historiques et scientifiques.

L’auteur nous permet de retrouver le couple Franck Sharko et Lucie Henebelle, flics au 36 quai des Orfèvres, aujourd’hui parents de jumeaux.

L’HISTOIRE

Océanopolis de Brest. Un plongeur qui défie ses limites dans un bassin à requins. Un prologue d’anthologie !

Athis-Mons, banlieue sud de Paris. Pour faire plaisir à sa tante, Lucie Henebelle reprend un dossier et l’enquête de son oncle, flic retraité, récemment décédé, sur la disparition d’une jeune fille. Du point de vue de l’oncle, le suspect serait un certain Ramirez, ayant déjà fait de la prison pour agression, détention d’arme illégale et tentative de viol.

Lucie Henebelle se rend chez ce Ramirez, descend dans sa cave et se retrouve en mauvaise posture : elle se fait attaquer et tire sur cet homme, avec son arme de service, pour sauver sa peau mais elle est entrée chez lui illégalement sans enquête officielle. Elle vient de commettre un meurtre qui risque de compromettre sa carrière dans la police.

Sharko vient au secours de Lucie et maquille la scène de crime pour disculper sa compagne et pour que ce dossier soit traité par ses services. Ainsi il espère maîtriser cette enquête. Il est hors de question que Lucie aille en prison et que l’avenir de ses enfants soit compromis.

MON AVIS

Avec « Sharko », Franck Thilliez nous offre un magnifique thriller. En plus de l’enquête, on sent que l’auteur s’est documenté sur de nombreux sujets qui vont donner du fond à l’histoire.

Dès le prologue, mon intérêt a été suscité et j’ai été happé dans ce tourbillon de mots. La tension est présente dès la première page et ne retombe pas avant la fin des 576 pages de ce thriller.

Je ne vous dirais rien de plus sur l’histoire car ce serait criminel. Mais le couple Sharko-Henebelle est soumis à rude épreuve dans cette enquête. Le côté réfléchi de Sharko et son côté fonceur sont des atouts complémentaires pour avancer. De son côté, Lucie Henebelle  à un rôle important dans les investigations.

Nicolas Bellanger, un de leur collègue flic qui a perdu sa compagne Camille dans des circonstances atroces il y a deux ans, continue à faire son deuil. Il survit. Il est décidé à faire la lumière complète sur cette affaire et ne lâche rien. C’est une personne très intelligente, un maniaque du détail. Sharko et Lucie retiennent leur souffle pour ne pas se compromettre involontairement.

Ce thriller va vous mener du côté sombre de l’âme humaine. Vous y croiserez de la cruauté, du sadisme, de l’exploitation humaine, un pouvoir qui peut tout se permettre pour arriver à ses fins.

Vous découvrirez des choses impensables mais vraies, quelques lueurs d’espoir… Mais à la fin de ce livre, vous vous poserez toujours des questions. Et si tout n’était pas vraiment sous contrôle ? Quel avenir pour notre monde ?

BIOGRAPHIE

Franck thilliez 2017petitBFranck Thilliez est l’auteur d’une quinzaine de romans, parmi lesquels Atomka, Le Syndrome E et, plus récemment, Pandemia et REVER.

Lauréat du prix Étoiles du Parisien-Aujourd’hui en France pour le meilleur polar 2014 avec Angor, il confirme sa place de pilier du thriller français et continue d’alterner one shots et enquêtes menées par son couple phare, Lucie Henebelle/Franck Sharko.

Adapté au cinéma pour La Chambre des morts (prix SNCF du polar français), Franck Thilliez est aussi scénariste. Ses livres sont traduits dans le monde entier.

Enregistrer

Femme sur écoute – Hervé Jourdain

mon

A1Pfda5yfgL

Sortie : le 13 avril 2017

« Femme sur écoute » d’Hervé Jourdain est un excellent polar qui m’a fait passer un agréable moment. Ancien capitaine de police à la brigade criminelle de Paris, Hervé Jourdain sait de quoi il parle et cela se ressent. Tout dans ce polar sonne juste et j’ai eu le sentiment d’être immergé totalement dans le quotidien de ce groupe d’enquêteurs.

Ce polar débute à Paris, en avril 2017, deux semaines avant les présidentielles en France. L’univers politique et journalistique traverse cette intrigue. Le monde de la nuit est également très présent avec ses strip-teaseuses et escort girls de luxe pour clients fortunés.

Des écoutes téléphoniques sur la personne de Manon, une escort girl, servent d’entrée en matière à cette histoire. Manon vit avec sa sœur Julie, étudiante en philo, et avec le bébé qu’elle a eu avec Bison, incarcéré en préventive pour un braquage raté. Manon souhaite changer de vie et s’offrir un avenir meilleur. Mais tout ne va pas se passer comme prévu pour tout ce beau monde.

Pôle judiciaire des Batignolles. Les enquêteurs de la brigade criminelle de Paris, à peine déménagés du fameux 36 quai des Orfèvres, essaient de comprendre pourquoi chacune des enquêtes en cours fuite dans la presse. Compostel et Kaminski sont à la tête d’un groupe qu’a récemment rejoint Lola Rivière, experte en cybercriminalité.

MON AVIS

L’intrigue de ce polar est très bien construite. Après avoir fait connaissance avec les voyous, les flics et les politiques de cette histoire, j’ai dû me familiariser avec les enquêtes en cours. Une fois fait, j’étais enfin prêt à suivre le lieutenant Lola Rivière et ses collègues dans leur investigation à la recherche de la vérité.

J’ai apprécié l’écriture fluide et nerveuse de l’auteur et sa connaissance parfaite du milieu policier et de ses procédures. Les personnages féminins ont une place importante dans ce polar. La justesse des dialogues donne vie à tous ces acteurs. Les joutes verbales entre flics sont savoureuses autant que celles entre Manon et ses amies.

Ce polar est addictif et m’a poussé à enchaîné les chapitres. Plus j’avançais dans cette intrigue, plus j’avais du mal à lâcher ce livre. J’étais inquiet pour Manon car celle-ci commençait à cumuler les ennuis. J’étais anxieux pour Lola qui traversait une passe difficile sans parler du machisme d’un de ses supérieurs. Ces personnages sont devenus attachants et de plus en plus proches. Bravo à l’auteur d’avoir su insuffler autant d’humanité à ses héros.

Ce polar est un vrai puzzle dont les pièces s’imbriquent entre elles à l’approche du dénouement final. Ce livre devrait plaire à tous ceux qui aiment ce genre mais aussi à ceux qui aiment les rebondissements, le rythme soutenu d’une intrigue, la crédibilité d’une histoire. Un polar d’actualité à ne pas manquer !

Rever – Franck Thilliez

51dLjnKP8XL

Bienvenue au pays des rêves ! Certains sont beaux mais beaucoup sont angoissants ! Et Abigaël Durnan ne sait faire plus la différence entre ses rêves et la réalité ! En effet, Abigaël est narcoleptique. Elle peut s’endormir à tout moment ! Et ses rêves sont pour elle bien réels !

Depuis 3 ans, Abigaël, psychologue, aide la police à résoudre des affaires de disparition ou de meurtres.  Depuis 1 an, elle traque avec son équipe un kidnappeur d’enfants surnommé Freddy. Et celui-ci ne va pas tarder à donner de ses nouvelles !

Franck Thilliez nous a concocté un thriller original et déstructuré. En effet, les chapitres sont dans le désordre mais rassurez-vous, on comprend tout !

Cette configuration de chapitres nous permet d’entrer dans la tête de l’héroïne Abigaël Durnan, qui retrouve des souvenirs réels dans ses rêves. Celle-ci les note dans un carnet pour ne pas les oublier. Son traitement médicamenteux contre la narcolepsie, le Propydol, lui permet de contrôler sa maladie mais à l’inconvénient de lui faire perdre certains de ses souvenirs. Abigaël est mère d’une petite fille nommée Léa.

Bientôt un évènement important fera basculer la vie d’Abigaël ! Celle-ci devra enquêter sur plusieurs faits simultanément pour essayer de comprendre ce qui s’est réellement passé. Elle sera confronté à différents protagonistes ayant tous quelque chose à cacher. Seul le final de ce roman vous apportera toutes les réponses ! Abigaël sera confronté à la réalité et pourra résoudre le puzzle de ses pensées !

L’auteur, Franck Thilliez, prend un malin plaisir à ouvrir plusieurs pistes pour mieux nous perdre. Ce thriller est machiavélique ! Vous ne pourrez plus le lâcher avant la fin ! Un gros coup de cœur pour moi ! A lire d’urgence !

coup-de-coeur_violet

AVT_Franck-Thilliez_8933Franck Thilliez, ingénieur en nouvelles technologies, vit actuellement dans le Pas-de-Calais. D’abord passionné de cinéma, il devient ingénieur spécialisé dans les nouvelles technologies et l’informatique.

Il allie cette passion à son goût pour les thrillers pour donner naissance à son premier roman, « Train d’enfer pour Ange rouge » (La Vie du Rail, « Rail Noir », 2003), qui a été nominé au Prix SNCF du polar français 2004.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A la mesure de nos silences – Sophie Loubière

9782265099029ori

Sophie Loubière nous offre un très joli roman dont le titre est magnifique.

« A la mesure de nos silences » nous promet de bons moments partagés entre un grand-père et son petit-fils.

Mais nous avons également droit à des révélations restées secrètes sur des évènements passés de la grande Histoire. Ceux-ci se sont déroulés en 1943 à Villefranche-de-Rouergue dans l’Aveyron.

L’histoire commence avec la rencontre fortuite de François, le grand-père, avec la mère de son petit-fils Antoine. François apprend qu’Antoine se rebelle contre l’autorité de ses parents et traine des pieds pour réviser son bac.

François décide alors d’aller chercher son petit-fils Antoine à la sortie du lycée. Il lui propose un deal avec une récompense à la clé s’il consent à monter dans sa belle Volvo de collection pour une destination inconnue sans poser de questions. Antoine accepte les conditions du marché. François tentera, durant ce voyage, d’inculquer les vraies valeurs de la vie à son petit-fils mais il souhaitera aussi  mieux le connaître.

LES PERSONNAGES DU ROMAN

A 82 ans, François Valent est un homme vieillissant. Celui-ci a réussi sa carrière professionnelle de journaliste de guerre mais a échoué dans sa tentative d’être un père reconnu et aimé de ses enfants.

Antoine, lui, est un adolescent de son temps qui profite de la vie, peut-être un peu trop. En effet, celui-ci est très peu motivé par ses révisions pour le bac qui approche à grands pas. Il est plutôt préoccupé à gérer sa réputation sur les réseaux sociaux et passe son temps à envoyer des sms avec son smartphone. Antoine est aussi un « accroc » des jeux vidéo. Il aime jouer à la guerre sur sa console et pulvériser ses ennemis.

Un troisième personnage, le narrateur, s’insinue dans ce livre pour nous parler d’un drame de la seconde guerre mondiale dont l’histoire a gardé le secret.

MON AVIS

Sophie Loubière nous sert un roman magnifiquement construit. Son écriture est poétique et nous nous laissons caresser par elle. L’auteure sait trouver les mots justes pour parler des relations familiales difficiles. Elle sait être touchante pour nous raconter des évènements passés.

L’auteure nous montre les failles de tout être humain qui doit composer avec sa personnalité et faire la paix avec son passé. Lorsqu’un obstacle s’abat sur lui, celui-ci doit réagir et trouver les forces nécessaires pour l’affronter ou l’accepter.

Enfin, Sophie Loubière, par ce secret de l’Histoire qu’elle met en lumière, nous rappelle que des gens ont fait preuve de courage et qu’il ne faut jamais oublier notre passé et notre humanité.

BIOGRAPHIE

AVT_Sophie-Loubiere_4605Née à Nancy en 1966, diplômée de la faculté de lettres, Sophie Loubière mène une double carrière à succès : à la radio et dans la littérature.

En 2010, elle décide de se consacrer entièrement à l’écriture, sa passion dominante. Premier fruit de ce travail, L’enfant aux cailloux, paru chez Fleuve noir, pour lequel elle obtient les Prix Lion Noir 2012, Ancres Noires 2013, de même que le Prix de la ville de Mauves et celui de la ville de Fléville, tout deux en 2012.

Avec Black Coffee, Sophie Loubière explore, à travers le destin d’une femme française en déperdition, la mythique route 66 reliant les côtes est et ouest des États-Unis.

Le dernier roman de Sophie Loubière « À la mesure de nos silences » paru chez Fleuve Éditions en 2015, évoque avec force et pudeur un drame méconnu de la Seconde Guerre Mondiale.

Le Principe de Parcimonie – Mallock

12794331_460200670857354_6908002635309803550_n

Nom de Zeus ! Qui aurait cru qu’un auteur doublé d’un esthète de l’art se cachait derrière le pseudonyme d’Amédée Mallock ? C’est la première fois que je croise le chemin d’un artiste si multiple !

Tel un orfèvre, l’auteur cisèle ses phrases qui font mouche ! Ce thriller, par sa virtuosité et sa folie, vous fera passer par toute une palette d’émotions !

Amédée Mallock possède un style unique ! Celui-ci fait passer dans son écriture à la fois de la poésie, de l’émotion, de l’humour et son amour pour les arts et les lettres. C’est un thriller littéraire qu’il nous offre à lire !

Le Principe de Parcimonie est le cinquième volet des chroniques barbares de Mallock. Ces chroniques nous font voir les différentes facettes que peut prendre le mal chez l’homme.

L’INTRIGUE

L’histoire commence à Paris, au Musée du Louvre. Quelqu’un a eu l’audace de voler la Joconde, ce symbole universel de la culture mondialement reconnu. Un certain Polichinelle, répondant au nom de Docteur Ockam, va terroriser Paris et ses habitants. Ces actes monstrueux seront la marque d’une folie et d’un cynisme sans nom. Et ce n’est que le début d’une longue liste d’actes barbares qui vont monter crescendo !

Mais le sort s’acharne sur Paris et ses habitants. En effet, la Seine, en pleine crue centennale, sortira de son lit et causera d’énormes dégâts. Le commissaire Mallock et son équipe de la PJ de Paris auront fort à faire pour essayer de démasquer ce Docteur Ockam et pour rétablir un semblant de calme dans la capitale.

Pendant cette l’enquête, la vie personnelle du commissaire Mallock est évoquée par flash-back. On cerne mieux ainsi sa psychologie et l’on comprend davantage ses réactions impulsives face à différents événements. Mallock est un ours mais il est aussi touchant.

La vie d’un autre protagoniste prénommé Erwan nous est aussi présentée par bribes. Celui-ci est un être complexe et énigmatique. Qui est-il ?

MON AVIS

Ce thriller est divisé en trois parties : Livre I, Livre II et Livre III. Ces trois livres se complètent parfaitement comme les pièces d’un puzzle. Chaque partie a son lot de révélations. Pour ma part, le livre III est mon préféré car il m’a bluffé par tant de créativité tout en restant logique et crédible sur toute la ligne.

C’est un thriller addictif fait de chapitres courts. Un suspense qui ne faiblit pas, des rebondissements inattendus. D’une page à l’autre, l’émotion change. L’auteur nous arrache un rire, sur une autre une larme. Les descriptions de Paris et de la Seine sont magnifiques. Le déchaînement des éléments naturels sur la capitale vous immerge vous aussi dans ce nouveau décor.

Bravo Monsieur Mallock ! Vous avez gagné un admirateur de plus et surtout toute ma considération pour votre œuvre.

Chers lecteurs et lectrices, ne passez pas à côté de l’OVNI littéraire qu’est ce thriller version Mallock. Pour moi une découverte et un gros coup de cœur !

Bienvenue sur la planète Mallock !

coup-de-coeur_violet

BIOGRAPHIE

MALLOCK_∏JDBruetFerreol.jpg

Mallock appartient à la catégorie rare d’artistes protéiformes, capables de s’exprimer sur des supports aussi variés que spécifiques. Peintre, Mallock l’est depuis longtemps, et le demeure encore à ce jour. La photographie, pareillement, l’a très tôt inspiré.

Cette diversité hors du commun ne doit pas cacher que l’art principal de Mallock est celui de l’écriture, pour laquelle il se consacre depuis l’âge de 12 ans. Préférant la catégorie de roman policier plutôt que celles du polar, du roman noir et du thriller, Mallock s’efforce de rendre ses lettres de noblesse à la « littérature policière ».

Depuis Les Visages de Dieu (Pocket), Le Massacre des innocents (Pocket) jusqu’aux trois derniers, Le Cimetière des hirondelles (Fleuve Noir, 2013),  Les Larmes de Pancrace (Fleuve Noir, 2014) et Le Principe de Parcimonie (Fleuve Noir, 2016), l’ensemble des romans policiers de Mallock a pour personnage récurent le Commissaire Amédée Mallock.