La fiancée gitane – Carmen Mola


fiancee gitane insta ok

Je dois cette lecture à un fan de thrillers qui a eu un coup de cœur pour « La fiancée gitane » de Carmen Mola, une auteure espagnole éditée chez Actes Sud. Celui-ci a dit qu’il avait trouvé ce bouquin plus fort que « Le Vide » de Patrick Senécal. Forcément, cela a excité ma curiosité.

J’ai donc foncé lire ce thriller que je conseille aux lecteurs qui ont aimés les livres de Mathias Köping ou Patrick Senécal. L’univers est différent mais aussi fort tout au long du livre. L’intrigue se déroule à Madrid où les lieux sont très bien décrits.

Une jeune gitane disparaît après l’enterrement de sa vie de jeune fille. On retrouve son cadavre deux jours plus tard. Elle a été torturée selon un procédé aussi macabre qu’insolite. Sa sœur Lara a connu le même sort sept ans plus tôt mais son assassin est sous les verrous. Si ce second meurtre n’est pas le fait d’un tueur imitateur, la police a arrêté un innocent. L’enquête est confiée à l’inspectrice Elena Blanco, chef d’équipe de la BAC, la brigade d’analyse de cas.

Ce thriller commence très fort dès le début avec un enfant enfermé dans un lieu obscur. C’est la première page du livre. Comment va-il tenir le coup ? Certaines scènes concernant cet enfant sont tellement fortes quelles resteront gravées dans ma mémoire très longtemps.

Puis, il y a la vie privée de cette flic de la BAC, Elena Blanco, qui est plutôt rock’n roll ou très libre si vous voulez. Elle ne souhaite plus s’attacher à quelqu’un. Son passé vient la hanter tous les soirs. Pourquoi ?

Enfin, il y a ce tueur sadique qu’Elena Blanco doit absolument arrêter pour éviter d’autres cadavres de jeunes filles. Elena est aidée dans son enquête par son équipe habituelle et par Angel Zarate, un jeune flic qui souhaite intégrer la BAC.

L’enquête explore plusieurs voies et donc plusieurs coupables potentiels. Elena Blanco va devoir rechercher les indices probants sans se laisser influencer par les autres. Car certains ont des intérêts divergents et ne sont pas neutres dans cette affaire.

Lorsque j’ai lu ce thriller, je suis passé par toutes sortes d’émotions : la peur, l’étonnement, la compassion, la colère, la méfiance, le doute.

Ce thriller est très addictif. J’ai tout de suite été plongé dans l’enquête et dans la vie des flics de la BAC. Les nombreux dialogues ont rendu cette lecture très vivante. Les retournements de situations sont nombreux et les 50 dernières pages sont une pure folie. Il faut avoir le cœur bien accroché. Plusieurs fois j’ai réagi en disant : « Oh non pas ça ! » Lorsque vous refermerez ce thriller, vous comprendrez sa force. Et vous direz : « P***** ! »

La fiancée gitane – Carmen Mola – Sortie : 6 février 2019 – ACTES SUD – 336 pages